Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Lucerne - La fréquence des accidents de loisirs augmente nettement après les matches de football. La hausse atteint 18% en fin de semaine et même 40% après les rencontres disputées par l'équipe suisse, selon une étude de la Suva.
Pendant la Coupe du monde 2006 et l'Euro 2008, la Suva a comparé la fréquence des accidents les jours avec matches et les jours sans match. Le nombre d'accidents après les rencontres "a été nettement supérieur à la moyenne". La plupart sont des accidents de la circulation. Ceux liés à des bagarres ou des disputes "ne sont pas particulièrement significatifs", souligne la Suva.
Les soirs de match en semaine, il faut s'attendre à près de dix accidents de plus par heure que d'habitude. Sur la durée de la Coupe du monde, cela représente plusieurs centaines d'accidents qui coûtent plusieurs centaines de milliers de francs.
Lorsque l'équipe suisse joue, la hausse des accidents après le match atteint même 40% en moyenne. Si la Suisse gagne, la hausse est de 30%. En cas de défaite, l'augmentation atteint jusqu'à 50%. Les victimes sont en majorité des hommes.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS