Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Premier ministre britannique David Cameron était taxé jeudi d'hypocrisie après un courrier envoyé aux autorités locales de sa circonscription pour se plaindre de suppressions de services découlant de la cure d'austérité décrétée par son propre gouvernement.

M. Cameron a exprimé son mécontentement concernant des coupes pouvant affecter le fonctionnement de bibliothèques, musées et services aux personnages âgées dans le comté de l'Oxfordshire, à l'ouest de Londres, où se trouve la circonscription de Witney dont il est député.

"J'ai été déçu", écrit le dirigeant conservateur dans une lettre au chef du conseil d'Oxfordshire, Ian Hudspeth, rendue publique par le journal Oxford Mail.

"J'aurais espéré que l'Oxfordshire choisisse de suivre les meilleures pratiques des autres conseils conservateurs à travers le pays de faire des économies sur les services administratifs, et de protéger les services aux personnes", ajoute M. Cameron.

Mais Ian Hudspeth, lui-même conservateur, ne s'est pas laissé démonter et a rétorqué que lesdits services administratifs avaient déjà fait l'objet de réductions budgétaires significatives.

Ironie

L'affaire était abondamment commentée jeudi dans les médias britanniques, The Independent titrant avec ironie: "Les coupes des conservateurs sous le feu des critiques de... David Cameron".

La lettre n'a pas non plus échappé au Labour. Un responsable travailliste, Jonathan Ashworth, s'est ainsi demandé si l'intervention de M. Cameron ne constituait pas une violation du code de bonne conduite ministériel.

"Ce qui m'inquiète, c'est que le Premier ministre semble confondre son rôle ministériel avec son rôle de parlementaire", a déclaré M. Ashworth sur la BBC, en appelant le secrétaire du cabinet du Premier ministre à trancher la question.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS