Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Australie: 135 dauphins-pilotes meurent échoués

Les dauphins-pilotes vivent dans les eaux tropicales et subtropicales, se déplacent souvent en groupe et quand ils s'échouent, ils le font généralement en masse. Les raisons de ces échouages sont encore inconnues (archives).

Keystone/EPA/JOHN NIEVAART - HANDOUT

(sda-ats)

Cent trente-cinq dauphins-pilotes sont morts échoués vendredi sur une plage australienne, où les secours s'acharnaient pour tenter de repousser vers le large les survivants. Les autorités craignaient que les dépouilles n'attirent les requins.

C'est un pêcheur qui a donné l'alerte à l'aube après l'échouage massif de 150 de ces globicéphales tropicaux, mammifères marins au front volumineux, dans la baie d'Hamelin, dans l'ouest de l'Australie Le département des parcs et de la faune sauvage de l'Etat d'Australie-Occidentale a expliqué que ses personnels tentaient d'assurer la survie des 15 dauphins-pilotes n'ayant pas péri.

La baie d'Hamelin doit son nom au baron français Jacques Félix Emmanuel Hamelin, membre d'une campagne scientifique qui le conduisit dans la région en 1801. La baie a été fermée au public de crainte d'attaques de squales.

Les globicéphales tropicaux, qui vivent dans les eaux tropicales et subtropicales, se déplacent souvent en groupe et quand ils s'échouent, ils le font généralement en masse. Les raisons de ces échouages sont encore inconnues.

Il existe de multiples théories à ce sujet, topologie des côtes, possibilité que les cétacés répondent à des appels de détresse ou simplement l'effet de suivi. L'échouage le plus important en Australie est survenu en 1996 lorsque 320 globicéphales noirs se sont retrouvés sur la place à Dunsborough. Seuls vingt cétacés avaient survécu.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.