Sydney - L'Australie a dévoilé dimanche un ambitieux programme de réformes pour stimuler la concurrence dans le secteur bancaire. Le projet interdit en particulier certains frais sur les prêts immobiliers et autorise à poursuivre les banques pour ententes sur les prix.
Selon le ministre australien des Finances Wayne Swan, cette réforme vise notamment à protéger les droits du consommateur et à aider les petites banques tout en rendant le crédit plus accessible. "Améliorer la concurrence dans notre système bancaire garantira que les taux d'intérêt soient plus bas", a déclaré M. Swan.
Une garantie publique sur les dépôts, introduite pendant la crise financière, va de plus être pérennisée et étendue aux petites banques.
Ces réformes répondent à la grogne de nombre d'Australiens, mécontents de la hausse du taux des prêts proposés par les banques, à la suite du relèvement des taux d'intérêt par la Banque centrale.
Certains taux offerts par les banques dépassent désormais 7,5%, alors même que le taux d'intérêt directeur, relevé début novembre, a été maintenu début décembre à 4,75%. La Banque centrale avait alors remarqué que "les taux des prêts dans le pays étaient un peu au-dessus de la moyenne".
Arrogance et "cynisme"M. Swan avait montré du doigt les quatre banques australiennes - ANZ, Westpac, National Australia Bank et Commonwealth Bank - leur reprochant une forte hausse de leurs taux, malgré des bénéfices en forte hausse, les accusant d'arrogance et de "cynisme".
Les banques australiennes ont été saluées pour avoir permis à l'Australie d'avoir échappé à la récession mondiale. Elles avaient évité des prêts trop risqués et s'étaient abstenues de certains pratiques répandues en Europe et aux Etats-Unis.
Mais à la suite de plusieurs relèvements successifs des taux par la Banque centrale, elles ont nettement relevé leurs taux notamment pour les prêts immobiliers.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.