Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La police a investi en nombre mardi matin les locaux du squat des Sauges à Lausanne pour interpeller des personnes en lien avec du trafic de cocaïne.

KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

(sda-ats)

Quatre personnes, dont l'auteur principal présumé d'un gros trafic de cocaïne, ont été interpellées mardi matin après une vaste opération anti-stups à Lausanne. Un appartement du squat des Sauges a, entre autres, été perquisitionné.

Un Nigérian de 52 ans, suspecté d’être l’auteur principal de ce trafic a été interpellé, a indiqué la police vaudoise dans un communiqué. Trois autres personnes sont également impliquées: une Suissesse de 57 ans et deux Nigérians âgés de 27 et 43 ans.

Tous sont ou seront auditionnés et mis à disposition du Ministère public pour la suite des investigations pénales. Lors des diverses perquisitions effectuées dans les deux appartements, plus de 20'000 francs, environ 1’000 dollars, 600 euros ainsi qu’une centaine de grammes de cocaïne ont été saisis.

Pendant les opérations, l'accès au secteur n'était pas autorisé. "Nous recherchons des délinquants, des dealers de rue, des trafiquants qui ont commis des infractions à la loi fédérale sur les stupéfiants. Nous ne visons pas les squatters", avait précisé à l'ats plus tôt dans journée Jean-Christophe Sauterel, directeur prévention et communication à la police cantonale.

Pas moins de 150 gendarmes et policiers ont participé à cette opération. Ces saisies s’ajoutent à celles déjà effectuées dans le cadre des investigations débutées il y a plusieurs mois.

Douze personnes déjà interpellées

Depuis plusieurs mois, des investigations sont menées sous l’autorité du Ministère public par les inspecteurs des brigades des stupéfiants de la police cantonale vaudoise et de la police municipale de Lausanne. Elles ont permis de démontrer qu’à partir du squat des Sauges, plusieurs individus s’adonnent au trafic de cocaïne.

Avant les opérations de ce jour, ces investigations avaient déjà permis de déterminer l’activité de 12 trafiquants, originaires du Nigéria, du Cameroun, de l'Afghanistan et du Burkina Faso, âgés entre 22 et 52 ans. Ces derniers ont été placés en détention préventive et les enquêteurs ont déjà saisi 6,329 kg de cocaïne ainsi que 41'000 francs auxquels s’ajoutent les saisies effectuées mardi.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS