Toute l'actu en bref

L'auteur présumé de fraude électorale lors de l'élection du Conseil d'Etat valaisan en mars a été arrêté. Ses motifs, l'ampleur de la fraude et d'éventuels complices ne sont pas encore connus. Malgré un recours au TF de l'UDC, le nouveau Conseil d'Etat valaisan a pu entrer en fonction.

KEYSTONE/OLIVIER MAIRE

(sda-ats)

Un auteur présumé des fraudes électorales qui ont émaillé les élections cantonales valaisannes du mois de mars a été arrêté. L'enquête se poursuit pour savoir si d'autres personnes sont impliquées.

La justice veut vérifier les aveux de l'individu, ses mobiles et l'ampleur de ses gestes, communique mercredi le Ministère public valaisan. L'auteur présumé est un Suisse de 30 ans domicilié dans le Haut-Valais, ajoute le Ministère public qui ne fournit pas d'autre information.

Les communes de Brigue, Viège et Naters avaient déposé une plainte suite à des cas de fraude lors des élections cantonales. Dans les trois villes, le scénario était similaire: des citoyens se sont plaints de n'avoir pas reçu le matériel de vote alors que les registres indiquaient qu'ils avaient déjà voté.

L'UDC du canton a fait recours au Tribunal fédéral contre l'élection. Elle a tenté, sans succès, d'ajourner l'assermentation du nouveau Conseil d'Etat lors de la session constitutive du parlement cantonal le 27 mars.

Le TF a refusé l'octroi de l'effet suspensif demandé par l'UDC. Le recours n'a pas encore été jugé. Au deuxième tour de l'élection du Conseil d'Etat le 19 mars, le candidat UDC sortant Oskar Freysinger avait été écarté du gouvernement. Il lui avait manqué 2124 voix pour une réélection. Le nombre de cas de fraude se monterait à 119, selon les chiffres articulés lors des débats au Grand Conseil.

ATS

 Toute l'actu en bref