Toute l'actu en bref

Les rebondissements ont été légion jeudi sur les routes du Dakar.

La victoire de la 10e étape a été attribuée à Stéphane Peterhansel (Peugeot) après décision du jury de course. Le Français a du même coup pris la tête du classement général des autos.

Avant cette décision, c'était son compatriote et coéquipier Sébastien Loeb, alors en tête du général, qui avait été salué comme le vainqueur entre entre Chilecito et San Juan (ARG).

Loeb a bouclé les 449 km chronométrés du parcours en 4h54'28'', devant ses coéquipiers chez Peugeot Cyril Despres (à 2'33'') et Peterhansel (à 6'45''). La marque au lion signe ainsi son quatrième triplé dans ce Dakar.

Mais Peterhansel avait accroché un motard, le Slovène Simon Marcic, au km 83 de la spéciale du jour. Il s'était ensuite arrêté une dizaine de minutes pour porter assistance à celui-ci, victime d'une fracture ouverte tibia-péroné gauche.

Or, le règlement de la course prévoit que lorsqu'un concurrent s'arrête pour porter secours à un autre plus de trois minutes, le temps perdu lui est crédité par la suite. Ce que le jury de course a retenu. Peterhansel devance donc désormais Loeb de 5'50 et Despres de 25'40.

A moto, le Français Michaël Metge s'est imposé lors de cette 10e étape, qui a vu nombre de favoris perdre beaucoup de temps. L'aîné des frères Metge a signé un temps de 5h58'50' sur les 449 chronométrés du parcours. Il a devancé l'Espagnol Joan Barreda Bort (55'') et le Slovaque Stefan Svitko (à 1'09'').

Le Britannique Sam Sunderland reste leader au général. Il compte 30'01'' d'avance sur l'Autrichien Matthias Walkner, après l'abandon de son dauphin chilien Pablo Quintanilla, victime d'un malaise pendant la spéciale du jour alors qu'il figurait au 2e rang du général.

ATS

 Toute l'actu en bref