Les ventes de voitures neuves en Allemagne vont sensiblement reculer l'an prochain, après un niveau record attendu en 2019, malgré un contexte difficile.

Dans un marché automobile européen stagnant en 2019, les ventes de véhicules neufs devraient afficher une hausse annuelle de 4%, à 3,57 millions d'unités.

Il s'agira du plus haut niveau enregistré depuis 2009, un millésime exceptionnel qui avait été marqué par un dispositif favorable de prime à la casse, explique mercredi la fédération des importateurs automobiles allemands (VDIK). L'année 2020 devrait voir le nombre d'immatriculations baisser à 3,43 millions, soit un recul de 4%, selon Bernhard Mattes, président sortant de la fédération des constructeurs allemands (VDA).

De plus, cette prévision est "associée à de grandes incertitudes", ajoute M. Mattes, du fait de l'impact des conflits commerciaux et du Brexit, des facteurs pouvant influer sur la conjoncture. Dans cet ensemble, les ventes de véhicules dotés de motorisations alternatives - électrique, hybride et hybride rechargeable, gaz - "représenteront entre 12 et 15% du marché des voitures particulières" en 2020, a noté la VDIK.

Pour les seules voitures électriques (batteries, hybrides rechargeables et pile à combustible), l'association prévoit une croissance d'environ 60% à au moins 160'000 véhicules vendus, contre 100'000 en 2019. "L'offensive électrique bat son plein" chez les fabricants allemands qui prévoient d'investir 50 milliards d'euros dans l'électromobilité d'ici 2024 et d'offrir plus de 150 modèles dans ce segment d'ici 2023, contre environ 50 cette année, a rappelé M.Mattes.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.