Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le premier constructeur automobile français PSA Peugeot Citroën a annoncé jeudi que ses ventes dans le monde ont reculé de 1,5% en 2011 à 3,5 millions de véhicules. PSA a souffert de la baisse des immatriculations en Europe, qu'il n'a pas pu compenser à l'international.

PSA a moins vendu en Europe l'an dernier, alors que cela représente son principal débouché. Ses immatriculations ont reculé de 6,8% à 2 millions d'unités, davantage que le marché, et il a perdu des parts de marché. "Le recul du segment B explique la totalité de cette baisse, la Peugeot 207 ayant été très concurrencée. Elle sera remplacée par la 208 en 2012", explique le groupe dans un communiqué.

Les ventes dans les autres régions du monde ont en revanche progressé, mais pas assez pour compenser la mauvaise performance en Europe. L'an dernier, PSA a vendu 42% de ses véhicules hors d'Europe, contre 39% l'année précédente. Il a écoulé plus de 325'000 véhicules en Amérique latine, près de 74'000 en Russie, plus de 400'000 en Chine et environ 226'000 dans le reste du monde.

Moins bien que la concurrence

PSA ne donne pas de prévision chiffrée pour 2012. Il avertit qu'"en Europe, le marché automobile devrait connaître une nouvelle baisse en 2012", tandis qu'il compte continuer à croître à l'international.

"Dans ces zones de développement, la croissance des marchés, ajoutée aux gains de parts de marché, permettra à PSA Peugeot Citroën de réaliser son objectif de réaliser 50% de ses ventes hors d'Europe en 2015 et deux tiers en 2020.", selon le communiqué.

Le groupe français se distingue ainsi de son compatriote Renault, qui a vu ses ventes légèrement progresser l'an dernier à 2,72 millions de véhicules. Et le numéro un européen, l'allemand Volkswagen, a franchi l'an dernier la barre des 8 millions.

ATS