Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Francfort-sur-le-Main - Le premier constructeur automobile européen Volkswagen, qui négocie un important accord salarial en Allemagne, estime pouvoir créer 50'000 emplois "à moyen terme" dans le monde, dont 5000 à 6000 emplois dans sa patrie d'ici 2015.
"Aujourd'hui, nous avons 400'000 salariés dans le monde. Avec la poursuite de la croissance sur de nombreux marchés, nous pourrions atteindre 450'000 salariés à moyen terme", a déclaré le chef du personnel de Volkswagen Horst Neumann au "Handelsblatt" ce lundi. "En plus, nous devons remplacer 60'000 salariés dans les cinq années à venir", a-t-il ajouté.
Le constructeur créera "5000 à 6000" emplois en Allemagne d'ici 2015, a-t-il précisé, et compte réduire son recours aux intérimaires.
Volkswagen est en pleine négociations en Allemagne avec le puissant syndicat IG Metall. Celui-ci doit lui soumettre des revendications salariales, après y avoir renoncé en 2009, préférant jouer la sécurité de l'emploi en pleine crise.
Depuis, la situation a totalement changé pour les constructeurs automobiles allemands, Daimler, BMW et Volkswagen, qui profitent à plein des éléments de reprise économique dans le monde.
Pour faire face à la demande croissante, notamment en provenance de Chine, ils ont mis fin au chômage partiel décidé pendant la crise, ont à nouveau recours aux intérimaires et ont commencé à raccourcir les vacances de Noël dans leurs usines pour maintenir la production pendant les fêtes.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS