Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'annonce à la mi-juillet de la mise en vente du site de Moutier (BE) de l'Hôpital du Jura bernois suscite de nombreuses réactions, aussi bien dans les milieux autonomistes que parmi les sympathisants antiséparatistes (archives).

KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

(sda-ats)

L'annonce de la mise en vente de l'hôpital de Moutier (BE) n'en finit pas de faire des vagues dans les rangs autonomistes comme antiséparatistes. Partis politiques et sympathisants des deux camps s'accusent de contribuer à pourrir la situation dans la cité prévôtoise.

Pas de trêve pour la Question jurassienne. Depuis que le conseil d'administration de l'Hôpital du Jura bernois (HJB) a annoncé à la mi-juillet qu'il donnait son feu vert à une grande banque suisse pour retrouver un repreneur, les communiqués et les lettres de lecteurs dans la presse régionale se multiplient.

Dès l'annonce de la mise en vente, les deux élus du Parti socialiste autonome (PSA) au Grand Conseil bernois, Maurane Riesen et Peter Gasser, ont déposé une interpellation urgente. Ils estiment que cette décision constitue une preuve du démantèlement des infrastructures de Moutier par les autorités bernoises.

Le PSA, qui s'est engagé pour le départ de Moutier dans le Jura, demande le départ du président du conseil d'administration de l'HJB Anthony Picard. Il considère que l'annonce de la mise en vente de l'hôpital a été faite "à la hussarde" et qu'elle laisse craindre que Berne ne veuille se débarrasser au plus vite de ce site.

Les milieux antiséparatistes n'ont pas tardé à réagir à ces propos. Principal parti du Jura bernois, l'UDC relève que "les dangers qu'un oui au Jura ferait planer sur le site de Moutier ont été sans équivoque". Dans un communiqué, il accuse le PSA de faire preuve "d'une muflerie sans pareil lorsqu'il fait mine de découvrir que la vente pourrait se concrétiser".

Les mouvements de lutte comme "Moutier-Résiste" et "Moutier-Prévôté" sont aussi montés au front. "Les séparatistes veulent aujourd'hui faire porter le chapeau de l'incertitude de l'avenir de l'hôpital de Moutier au gouvernement bernois".

Rassurer le personnel

Les deux camps se rejoignent sur un point, la situation incertaine que vit Moutier n'est pas propice à rassurer le corps médical et l'ensemble du personnel. La Préfecture du Jura bernois doit encore se prononcer sur sept recours contestant la validité du résultat du vote communaliste. Une décision est attendue cet automne.

Pour permettre la séparation du site de Moutier, une mesure qui découle du choix de la cité prévôtoise de rejoindre le Jura, le conseil d'administration de l'HJB a créé une filiale. Son objectif est le maintien d'un site hospitalier fort de préférence en mains publiques, sans exclure toutefois la vente à un partenaire privé.

Le canton du Jura a manifesté son intérêt pour cet établissement mais sans dévoiler ses cartes, précisant juste que l'attribution des missions serait définie plus tard. Le canton de Berne estime de son côté qu'une séparation rapide constituerait la meilleure des stratégies pour rassurer le personnel du site prévôtois.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS