Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les camions de 44 tonnes pourront exceptionnellement rouler en Suisse, la limite étant normalement de 40 tonnes (Photo prétexte).

KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

(sda-ats)

L'Office fédéral des routes autorise exceptionnellement le transport par camions de conteneurs de 44 tonnes en Suisse. Cette mesure a été prise en raison de la fermeture d'un tronçon ferroviaire après un affaissement des voies dans le sud de l'Allemagne.

L'autorisation pour des camions de transporter des charges supérieures à 40 tonnes sur les routes suisses a été donnée vendredi, a indiqué à l'ats une porte-parole de l'OFROU. Elle est valable immédiatement et pour la durée de la fermeture du tronçon ferroviaire.

Les camions peuvent ainsi transporter des conteneurs de 44 tonnes entre les gares de transbordement du Bade-Wurtemberg et celles de Suisse, ainsi que dans l'autre sens. Cette autorisation exceptionnelle ne s'applique pas au trafic de transit à travers la Suisse.

Transports routiers touchés

Les transports routiers sont très durement touchés par la fermeture d'un tronçon ferroviaire entre Rastatt et Baden-Baden. Par sa décision, l'OFROU répond à une demande, déposée le jour même par l'Association suisse des transports routiers (ASTAG), visant à ce que la Confédération prenne rapidement des mesures.

Cette ligne ferroviaire sur l'axe nord-sud est l'accès le plus important aux raccordements de la nouvelle ligne ferroviaire à travers les Alpes (NLFA) en Suisse. Les transports ferroviaires, mais aussi routiers sont touchés, a indiqué vendredi l'ASTAG.

Les importations et exportations effectuées par trafic combiné sont soit annulées, soit les conteneurs doivent être recherchés et rapportés dans des gares de chargement éloignées en Allemagne. Cela occasionne des détours et de "grandes pertes de temps et d'argent", souligne l'ASTAG.

Conteneurs de 44 tonnes

Les transporteurs demandaient concrètement que les conteneurs jusqu'à 44 tonnes puissent être acheminés des gares de chargement allemandes par la route jusqu'à des stations de transbordement en Suisse, où la limite de poids pour les transports routiers est cependant en principe de 40 tonnes. Il fallait donc que la Confédération autorise exceptionnellement ces transports plus lourds.

Une telle mesure permet d'éviter une forte augmentation du trafic de poids lourds à travers la Suisse, selon l'ASTAG. C'est aussi la principale inquiétude de l'Initiative des Alpes. Elle demande la généralisation des systèmes de localisation dans le trafic marchandises afin de connaître plus facilement la position des conteneurs et de faciliter ainsi l'organisation de nouvelles voies d'acheminement.

Beaucoup de conteneurs sont actuellement bloqués dans des terminaux en Allemagne, a indiqué à l'ats le directeur de l'ASTAG Reto Jaussi. Plus l'interruption du trafic durera, plus la situation sera "dramatique", a-t-il ajouté. La demande de l'ASTAG est tout à fait justifiée compte tenu de la situation, a indiqué à l'ats un porte-parole de l'Office fédéral des routes (OFROU).

Cette dernière annonçait en début d'après-midi une solution dans le courant de la semaine prochaine. Elle a finalement déjà été trouvée vendredi.

Affaissement causé par des vibrations

Le trafic ferroviaire entre Rastatt et Baden-Baden (D) est interrompu depuis le 12 août. L'affaissement de la voie est dû au fait que des travaux dans un tunnel à proximité ont provoqué des vibrations du sol et entraîné cette déformation. Selon les chemins de fer allemands (DB), la voie restera fermée au moins jusqu'au 26 août.

Des services de bus ont été mis en place pour les passagers qui doivent toutefois compter avec un temps de voyage plus long d'au moins 90 minutes. En raison des travaux dans le tunnel, aucune voie alternative ne peut être empruntée, ce qui gêne le trafic marchandises.

BLS Cargo a indiqué mardi que les conséquences sont dramatiques. Environ 140 des 400 convois marchandises qu'elle fait transiter chaque semaine par la Suisse sont touchés par la fermeture de la voie.

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

ATS