Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Pris d'abord pour de l'huile ou du diesel, le liquide qui a souillé l'A2 est en réalité un produit non toxique encore non identifié. Il pourrait provenir de la cargaison d'un camion étranger.

KEYSTONE/URS FLUEELER

(sda-ats)

Plusieurs accidents se sont produits mercredi matin sur l'autoroute du Gothard à cause d'une chaussée souillée entre le Tessin et le canton de Lucerne. Les faits se sont principalement produits sur sol uranais. L'A2 a dû être fermée en direction du nord.

Les quatre accidents survenus entre 09h30 et 10h00 ont fait quatre blessés, indique la police cantonale. A chaque fois, des traces d'un liquide gras ont été découvertes sur la chaussée. Elles sont probablement à l'origine des accidents.

D'autres collisions se sont produites sur sol nidwaldien. Leurs causes font l'objet d'une enquête.

Pris d'abord pour de l'huile ou du diesel, le liquide qui a souillé l'autoroute de Quinto (TI) jusqu'à l'aire de repos de Neuenkirch (LU) est en réalité une substance non toxique encore pas identifiée, précise à l'ats le commandant de la police uranaise Reto Pfister. De premiers indices révélés par les caméras de surveillance indiquent que le liquide mystérieux pourrait provenir de la cargaison d'un camion étranger.

L'autoroute a dû être fermée jusqu'en fin d'après-midi en direction du nord entre Airolo (TI) et Beckenried (NW) pour permettre le nettoyage de la chaussée. Plus au nord, le trafic a été acheminé sur une piste. Les poids lourds ont été déviés sur le San Bernardino (A13). Les voitures ont dû emprunter la route cantonale et le col du Gothard.

ATS