Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le chef de file du parti d'extrême-droite autrichien FPÖ, Heinz-Christian Strache, était lundi sous les feux des critiques de la communauté juive et de responsables politiques. Ces derniers lui reprochent d'avoir posté sur sa page Facebook une caricature jugée antisémite.

La caricature, postée samedi et depuis légèrement modifiée, représente un homme corpulent, au nez crochu et portant des boutons de manchettes avec l'étoile de David. Devant lui se trouvent de nombreux plats, alors qu'en face de lui, un homme aminci est privé de repas.

D'après la légende de la caricature, l'homme corpulent symbolise le système bancaire, tandis que la personne chétive évoque le peuple. De nombreuses critiques ont relevé lundi la ressemblance avec des vieilles caricatures antisémites.

"Ce n'est pas une coïncidence que cette caricature sur les juifs, similaires à celles qui apparaissaient dans (l'hebdomadaire nazi) 'Stürmer' dans les années 1930 et 1940, se retrouve sur la page du chef du FPÖ", a estimé Oskar Deutsch, président de la Communauté juive en Autriche (IKG).

Critique du système bancaire

Le chef du FPÖ a rejeté l'accusation d'antisémitisme, précisant que la caricature n'était qu'une critique du système bancaire.

Les écologistes ont qualifié le dessin de "pure provocation", et la parlementaire social-démocrate Petra Bayr s'est dite "profondément choquée" par "ce nouveau dérapage verbal antisémite et islamophobe" de Heinz-Christian Strache.

Au cours du week-end, le chef du FPÖ a posté une autre photo de lui prise lors d'une fête locale, en train de couper un jambon braisé et avec le commentaire: "Si tu manges du porc, tu peux rentrer".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS