Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Aucune opération de recherche supplémentaire ne sera lancée jeudi aux Diablerets (VD) après l'avalanche de la veille. Les sauveteurs sont certains que personne n'a été enseveli. Ils sont retournés sur les lieux pour récupérer le matériel et baliser la zone.

La police cantonale vaudoise n'a reçu aucun appel signalant de disparition sur le domaine skiable de la station, a-t-elle précisé jeudi matin. Les responsables de la colonne de secours et de la gendarmerie ont donc décidé vers 07h30 de ne pas reprendre les opérations de recherche sur le lieu de l'avalanche tombée depuis la crête du Meilleret.

Les recherches menées mercredi jusqu'à 20h30 par 150 sauveteurs et bénévoles n'ont révélé aucun indice de la présence de personnes ensevelies sous la coulée de neige. Durant la matinée, seize membres de la colonne de secours des Diablerets et un gendarme sont retournés sur les lieux de l'avalanche pour baliser la zone et récupérer le matériel utilisé la veille.

Coulée hors pistes

Un important dispositif de recherches a été mis sur pied mercredi. Vers 14h20, une coulée de 200 mètres de long et 60 de large était descendue en dehors du domaine skiable, à environ 500 mètres de la piste rouge de Meilleret.

Deux hélicoptères ainsi que les colonnes de secours des Diablerets, de Leysin et de Villars ont été mobilisés. De nombreux professionnels de la station ainsi que des bénévoles sont venus prêter main forte aux onze conducteurs de chiens d'avalanches et neuf gendarmes de la région.

Les premiers témoignages évoquaient la présence de skieurs à proximité de l'avalanche. Interrogé ultérieurement, un autre témoin qui a pu observer le départ de la coulée à 200 mètres de distance n'a toutefois pas remarqué la présence de skieurs.

ATS