Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le danger d'avalanches est demeuré élevé samedi en Suisse, particulièrement en Valais. Par chance, aucun drame n'est venu ternir ce dernier jour de l'année. Avec le retour prévu du soleil dans le Vieux-Pays, le 1er de l'An sera une journée à haut risque en montagne.

Toutes les conditions devraient être réunies pour qu'il y ait énormément de monde sur les pistes. Avec le manteau neigeux instable et un risque d'avalanche de 4 sur une échelle de 5, le porte-parole de la police valaisanne Jean-Marie Bornet a tout lieu de craindre cette journée.

La météo de samedi n'a pas été pour arranger la situation, avec un réchauffement dès la mi-journée et la limite de la neige qui est remontée à près de 1800 mètres, notamment en Valais. Le manteau est d'autant moins instable que, de jeudi à samedi, Il est tombé entre 50 et 80 cm au nord des Alpes et en Valais, et jusqu'à 1 m dans le massif du Gothard.

Circulation entravée

"Avec les quantités de neige qui sont tombées, la situation est clairement tendue et ça va continuer toute la semaine", pronostique François Dufour, responsable de l'antenne valaisanne de l'Institut pour l'étude de la neige et des avalanches (SFL). Il déconseille vivement les randonnées à ski sur des pentes au-delà de 30 degrés.

Selon l'Institut SFL, le danger d'avalanche de degré 4 concerne la crête nord des Alpes du Chablais jusqu'à Flims, la vallée d'Urseren et le Valais hormis la région au sud du Simplon. Dans ces zones, il faut s'attendre à des avalanches spontanées, de dimension importante.

Brouillard lausannois

En Valais, un certain nombre de routes sont fermées, notamment dans la vallée de Conches ou le Lötschental.

En plaine aussi la circulation n'est pas commode samedi. A cause d'un épais brouillard dans la région lausannoise, le trafic y était fort ralenti. Aucun accident majeur n'a cependant été signalé jusqu'en début de soirée. Dans le Val de Travers, ce sont des chutes d'arbres qui ont nécessité la fermeture de la route entre Sainte-Croix et Buttes (NE), selon viasuisse.

ATS