Navigation

Avenches: l'artiste Sylvie Moreillon prend la clé des champs

L'artiste Sylvie Moreillon s'est inspirée du monde des caves pour sa nouvelle exposition "Tannique et métallique" à la galerie du Château à Avenches (VD). Sylvie Moreillon sda-ats
Ce contenu a été publié le 08 mars 2020 - 09:00
(Keystone-ATS)

La galerie du Château à Avenches (VD) accueille Sylvie Moreillon dès samedi et jusqu'au 19 avril. La peintre et sculptrice vaudoise présente une série d’oeuvres inédites dans une nouvelle exposition au goût "Tannique et métallique".

L'artiste qui a arpenté durant plusieurs années les chantiers a changé de cap, se penchant cette fois sur le mystère des serrures et l'intimité des caves. Sculptures en métal, toiles et bas-reliefs en résine ou en ciment en témoignent.

Un changement d'horizon provoqué par la découverte d’un impressionnant lot de clés et de serrures chez une antiquaire. "Leur extraordinaire potentiel symbolique m'a conduite à me remettre à la soudure avec délectation. Il s'agit d'un sujet extraordinaire qui ouvre le champ de tous les possibles, de la clé de sol à la clé du paradis", confie Sylvie Moreillon à Keystone-ATS.

Avec amusement ou parfois ironie, la sculptrice s’est appropriée les éléments lui tombant sous la main. Elle les a assemblés, décortiqués voire déstructurés.

Feuilles capturées

D'autres oeuvres sont nées d’une exploration dans le dédale des caves sombres et chargées d’histoire à Nuits-Saint-Georges. "Ce qui m'intéresse, c'est le contexte des lieux obscurs et de leurs méandres", souligne l'artiste qui a étendu ensuite ses pérégrinations aux vignobles du Vully, de Lavaux et de la Côte.

Des toiles révélant le cycle de la vigne, les reliefs tourmentés des ceps ou la lente maturation du vin dans la confidentialité des fûts ont vu le jour sous le pinceau et la brosse à dents. L’automne a été capturé et emprisonné dans la résine ou le ciment, suggérant, tels des fossiles, le souvenir des feuilles et de leurs contours, ramifications et nervures.

Sylvie Moreillon expose depuis une vingtaine d'années et a abordé de nombreux thèmes liés au monde de la construction. Elle a notamment magnifié le travail des haveuses et autres machines de chantier, dans le cadre du forage du M2 ou dans les caves de Mifroma à Ursy (FR). La galerie du Château présente son travail pour la troisième fois.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.