Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Sydney - La compagnie aérienne Qantas demande réparation au motoriste Rolls-Royce après l'incident qui a contraint un de ses Airbus A380 à un atterrissage d'urgence début novembre. L'enquête a conclu à un problème de conception des moteurs.
Dans une requête déposée vendredi devant un tribunal fédéral australien, Qantas affirme que Rolls-Royce a manqué à ses obligations et pourrait l'avoir trompée en fournissant pour l'A380 des moteurs défectueux, ne répondant pas aux normes garanties par Airbus.
La compagnie n'évalue pas précisément les pertes financières liées à cet incident, mais souligne que les six A380 de sa flotte ont été cloués au sol plusieurs jours pour des contrôles.
60 millions de pertes
La compagnie dit en outre s'attendre à des retards de livraison des futurs A380 - le plus gros porteur au monde, dont le prix-catalogue est d'environ 350 millions de dollars - et déclare ne pas pouvoir utiliser comme prévu les appareils entre l'Australie et Los Angeles. Rolls-Royce s'est refusé à commenter la requête de Qantas.
Des analystes estiment les pertes potentielles de Qantas à 60 millions de dollars australiens (58 millions de francs), hors coûts de réparation de l'appareil endommagé. Ils font en outre valoir que la compagnie a vu sa réputation ternie par l'incident et qu'elle a perdu des capacités de transport en pleine saison estivale dans l'hémisphère Sud.
Durites défectueuses
L'autorité australienne de sécurité des transports a conclu que l'incident du 4 novembre était probablement dû à un défaut de conception des durites d'huile de certains des moteurs Rolls Royce Trent 900. Ce problème pourrait entraîner une usure prématurée des durites provoquant des fuites d'huile susceptibles de déclencher un feu de moteur, selon les enquêteurs.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS