Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les accidents concernant l'aviation légère ont légèrement augmenté l'an dernier, passant de 25 à 37. Le nombre de décès a aussi crû, de 8 à 10. L'Office fédéral de l'aviation civile (OFAC) entend déterminer s'il s'agit ou non d'un revirement de tendance.

L'aviation légère regroupe les avions à moteurs, les planeurs et les ballons. L'OFAC avait déjà annoncé récemment suivre attentivement la situation après les différents accidents mortels de planeurs qui se sont produits cet été. Il prendra les mesures qui s'imposent, s'il constate une déficience générale.

L'office note toutefois que les chiffres de 2011 sont légèrement inférieurs à la moyenne des dix dernières années et pratiquement identiques à celle des cinq dernières années.

Sans faute de l'aviation commerciale

Sur les 37 accidents, 34 ont concerné des engins de moins de 2,25 tonnes et totalisé quatre morts. Trois accidents concernant des appareils entre 2,25 et 5,7 tonnes ont causé six décès.

Côté hélicoptères, le nombre d'accidents a reculé de 12 à 9 mais celui des morts est passé de 0 à 3, deuxième chiffre le plus élevé des dix dernières années.

Le bilan pour l'aviation commerciale reste quant à lui impeccable: pour la troisième année consécutive, il n'y a eu ni accident ni décès.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS