Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Un mois après la Gambie, la Turquie n'a à son tour pas accordé le 31 août l'autorisation d'atterrir à un avion affrété par la Confédération pour le renvoi de sept étrangers. Après son escale au Kosovo, où il a déposé cinq personnes, l'appareil a dû retourner à Zurich avec deux Turcs à bord.
L'avion de la compagnie slovène Adria Airways s'est posé sans problème à Pristina, a indiqué dimanche à l'ATS le porte-parole de l'Office fédéral des migrations (ODM) Jonas Montani, confirmant des informations de la "NZZ am Sonntag". Istanbul, la destination finale, n'a par contre pas pu être desservie.
Si l'appareil a quitté Kloten alors qu'il n'avait pas formellement reçu l'autorisation d'atterrir à Istanbul, c'est qu'il est "courant qu'un tel feu vert ne survienne que très tard", selon l'ODM. Les raisons pour lesquelles cet accord n'a pas été donné par la Turquie restent à éclaircir.
Dimanche, M. Montani n'était pas en mesure d'indiquer ce qu'il adviendrait des deux ressortissants turcs ramenés en Suisse après leur renvoi raté. Cette opération a coûté au total 39'000 francs.
Fin juillet, cinq requérants d'asile embarqués à Zurich avaient dû rebrousser chemin, faute d'autorisation d'atterrir délivrée par la Gambie. La Suisse avait pourtant obtenu précédemment l'accord de Banjul, mais seulement oralement.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS