Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Selon les journaux "SontagsZeitung" et "le Matin Dimanche", le groupe français Dassault propose à la Suisse d'acheter 18 Rafale au prix de 2,7 milliards de francs. Le président de la commission de la politique de sécurité du Conseil des Etats Hans Hess (PLR/OW), confirme avoir reçu une lettre de Dassault, mais sans préciser son contenu.

"Nous discuterons de cette lettre lors de la prochaine séance", le 13 février, a déclaré à l'ats Hans Hess. La présidente de la commission du National Chantal Galladé (PS/ZH) précise quant à elle que les lettres reçues en rapport avec les jets de combat seront toutes traitées par la sous-commission.

Le conseiller fédéral Ueli Maurer dit ne pas être au courant de la contre-offre du constructeur aéronautique. Elle arrive un peu tard: "le Conseil fédéral s'est décidé", a déclaré le ministre de la défense dans une interview à la "SonntagsZeitung".

Le 30 novembre, il s'était prononcé pour l'achat de 22 avions Gripen pour un montant de 3,1 milliards de francs. L'avion Gripen avait été jugé comme offrant le meilleur rapport qualité-prix.

"Le message sur l'acquisition du matériel d'armement sera bientôt transmis au Parlement". Ce dernier peut le rejeter, mais "on devrait recommencer l'évaluation depuis le début, par souci d'égalité de traitement", a ajouté Ueli Maurer.

Trois constructeurs avaient fait une offre à la Confédération pour l'acquisition d'une nouvelle flotte: le groupe suédois Saab (Gripen), le Français Dassault (Rafale) et le consortium européen EADS (Eurofighter).

ATS