Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Avions de combat: Pilatus ne veut pas de commandes compensatoires

Oscar J. Schwenk n'est pas intéressé par les commandes compensatoires (archives).

KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

(sda-ats)

L'armée suisse pourrait économiser jusqu'à un milliard de francs lors de l'achat de nouveaux avions de combat, si elle renonçait aux commandes compensatoires, affirme le patron de Pilatus, Oskar J. Schwenk. Il dit ne pas être intéressé par de telles contreparties.

Pour réaliser une telle économie, "nous devons renoncer à une commande pour la Suisse et acheter à l'usine", explique M. Schwenk, 73 ans, dans un entretien diffusé dimanche par le SonntagsBlick.

"Quand Pilatus construit des avions d'entraînement pour d'autres armées et doit accorder des affaires compensatoires, on augmente le prix d'achat de 15 à 20%", ajoute-t-il. "C'est normal".

Le constructeur aéronautique suisse, basé à Stans (NW), et l'entreprise d'armement RUAG, en mains de la Confédération helvétique, figurent sur la liste des bénéficiaires potentiels de commandes compensatoires dans le cadre de l'achat de nouveaux avions militaires.

Confédération avertie

Pour M. Schwenk, de telles pratiques sont intéressantes, seulement si elles apportent des technologies, qui font évoluer l'entreprise. Il ne veut pas réaliser de travaux que son entreprise maîtrise déjà pour des Américains ou des Suédois. Il en a déjà informé la Confédération, dit-il.

Le Conseil fédéral a fixé l'enveloppe à 8 milliards de francs pour le renouvellement de la flotte militaire suisse, un montant qui devra aussi servir pour un nouveau système de défense sol-air. Cinq jets seront évalués.

De ce côté-ci de l'Atlantique, on retrouve le Gripen E suédois (Saab), le Rafale français (Dassault) et l'Eurofighter européen (Airbus). S'y ajoutent deux avions américains: le successeur du FA-18, le Super Hornet de Boeing, et le F-35A de Lockheed-Martin.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.