Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Tout vient à point pour qui sait attendre. Stan Wawrinka, "battu" l'an dernier, a été désigné sportif suisse de l'année 2015 devant Roger Federer.

Ce choix, fait à une large majorité, ne constitue pas une surprise, contrairement à la désignation de la sportive suisse de l'année, qui a débouché sur le triomphe de la triathlète Daniela Ryf, reine de l'Ironman.

Wawrinka avait été élu "Suisse de l'année" en 2013, mais jamais encore avant ce jour "sportif de l'année", malgré sa victoire à l'Open d'Australie 2014. Cette fois, ces "Sports Awards" organisés à Zurich ont donné lieu à un plébiscite pour le Vaudois. Le vainqueur de Roland-Garros et no 4 mondial, invaincu dans une finale depuis plus de deux ans, a obtenu 38,91 % des voix, contre 22,81 à Roger Federer (deux finales de Grand Chelem en 2015 mais pas de titre), et le vététiste Nino Schurter (14,34 %).

"Je suis très très touché, c'est un grand honneur pour moi", a déclaré Wawrinka, qui a également soulevé le trophée des tournois de Rotterdam, Tokyo et Chennai en 2015. Il succède au palmarès à Federer, vainqueur de ces "Awards" à six reprises.

Petite sensation chez les femmes avec la victoire de Daniela Ryf. La Soleuroise s'est imposée haut la main à Hawaï cette année, le must des ultralongues distances, et est restée invaincue en 2015 dans la discipline de l'Ironman (3,9 km de natation, 180 km à vélo et 42,195 km de course à pied).

Ryf a également dominé la concurrence sur la distance du semi-Ironman avec un deuxième titre mondial. Mais elle ne s'aligne plus sur la distance olympique et n'est donc pas attendue aux Jeux de Rio, où elle laisse le champ libre à la championne des JO de Londres Nicola Spirig (pas retenue dans les cinq finalistes dimanche à Zurich).

Koller avait déjà obtenu ce titre d'entraîneur de l'année en 2000. Il a notamment été préféré à Severin Lüthi (tennis) et Arno Del Curto (HC Davos).

L'attaquant du FC Bâle Breel Embolo a été choisi au titre de "révélation de l'année". A 18 ans, il s'est rapidement imposé comme l'étoile du FC Bâle, où il est devenu la coqueluche du public.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS