Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Football - C'est tout tranquillement que Neuchâtel Xamax est allé cueillir les trois points sur la pelouse de Lausanne-Sport, lors de la 17e journée d'Axpo Super League (3-1).
Sans forcer son talent, Xamax a logiquement pris la mesure d'un LS aux abois. La victoire des hommes de Victor Munoz était déjà scellée à la pause, après deux beaux buts inscrits par les mercenaires ibériques Victor Sanchez (29e) et Javier Arizmendi (45e).
L'ex-junior de Barcelone a trouvé l'ouverture sur une subtile frappe directe de 18 mètres, ne laissant aucune chance à un Anthony Favre avancé. L'ancien avant-centre de Getafe a lui conclu un mouvement bien senti, initié par Tréand et relayé par Uche.
Si les 612 mètres d'altitude de la Pontaise marquaient visiblement la fameuse limite pluie-neige, le stade olympique a également été le théâtre des limites, récurrentes et rédhibitoires, de Lausanne. Bien entrés dans la partie - surtout sous l'impulsion d'Alexandre Pasche au milieu de terrain -, les Vaudois ont peu à peu payé leurs lacunes, principalement une défense friable et une attaque fantôme.
L'introduction à l'heure de jeu de Junior Negrao pour un Aleksandar Prijovic pas au niveau a quelque peu redonné des couleurs à la formation de Martin Rueda. Le Brésilien, qui s'était créé l'occasion la plus dangereuse du LS à la 63e (main gauche ferme de Bédénik), a ravivé les espoirs lausannois en trompant le portier xamaxien d'un tir au premier poteau (74e). Des espoirs étouffés sur contre par Uche à la 82e.
Ce premier succès de Neuchâtel cette saison face à un adversaire romand - après deux nuls et trois défaites - lui permet de demeurer candidat à une place européenne. Pour Lausanne, ce cinquième revers consécutif, le cinquième à la maison en huit matches et le treizième de l'exercice, résonne comme une promesse de relégation. On voit mal comment les Vaudois pourraient s'en sortir sans le concours de la SFL, laquelle menace toujours Xamax et Sion.
A noter qu'il s'agissait de la dernière rencontre de l'arbitre Jérôme Laperrière, qui a notamment officié lors de la dernière finale de la Coupe de Suisse.

ATS