Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Bâle - Sion: le penalty de la discorde

La prime au champion est valable d'entrée de jeu cette saison. Le FC Bâle a, en effet, bénéficié d'un coup de pouce pour ouvrir son compteur face au FC Sion qu'il a finalement battu 3-0.

Le penalty accordé à la 36e minute alors que la rencontre était équilibrée a logiquement suscité l'ire présidentielle de Christian Constantin. Siffler la sanction suprême pour le contact entre Moussa Konaté et la nouvelle recrue colombienne Eder Balanta est apparu comme une décision bien sévère. Une décision de plus prise en faveur du FC Bâle et en défaveur du FC Sion. Sans tomber dans la thèse du complot, les faits sont là. Comme lors du match du 20 mars dernier remporté 1-0 à Tourbillon par le FC Bâle sur un penalty déjà discutable, les Valaisans peuvent s'estimer lésés.

Ce penalty transformé par Delgado pour le 1-0 a bouleversé le scénario de cette rencontre. Les Sédunois ne se sont jamais remis de ce coup du sort. Juste avant la pause, Fernandes perdait un ballon qui a amené le 2-0 signé Doumbia de la tête. Juste après la pause, Delgado a laissé sur place Boka pour le 3-0. Et ce n'est pas le but de Carlitos annulé pour hors-jeu à la 59e minute en raison d'une position trop avancée de Gekas qui va aider les Valaisans à croire que toutes les équipes se battent à armes égales dans ce championnat.

Incapable de gagner un seul de ses matches de préparation, le FC Bâle a donc vécu un dimanche de rêve qui a vu Breel Embolo prendre congé de ses fans juste avant le coup d'envoi de la seconde période. Auteur d'un très beau but, Seydou Doumbia a démontré qu'il était prêt à prendre le relais du nouveau joueur de Schalke 04.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.