Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Plusieurs centaines de personnes ont assisté dimanche au service religieux en hommage à la femme tuée par un forcené en voiture mardi dernier à Bâle. L'accident a également fait sept blessés. La cérémonie était organisée par l'Église évangélique réformée.

"Les événements de mardi en ville de Bâle remplissent chacun d'effroi", a déclaré le président du gouvernement de Bâle-Ville. Au nom de l'exécutif, il a exprimé ses plus profonds regrets aux victimes, parents, passants et secouristes. "Les personnes touchées poseront des questions auxquelles il n'y a pas de réponses simples", a-t-il ajouté.

Les Cliniques psychiatriques universitaires (UPK), desquelles s'était échappé le forcené, vont faire tout leur possible pour qu'un tel drame ne se reproduise plus, a indiqué le directeur de l'établissement. Lors de la cérémonie, une pensée a également été adressée aux victimes de l'accident de car en Valais.

Mardi en début de soirée, un patient s'est échappé des UPK et a confisqué une voiture à un automobiliste. Dans sa fuite effrénée, il a heurté huit personnes. Une cycliste de 46 ans est morte et sept autres personnes ont été blessées. Trois se trouvaient encore hospitalisées durant le week-end.

ATS