Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Bâle inaugure son premier site fixe pour les gens du voyage

Les gens du voyage disposeront à Bâle d'un emplacement fixe de 2000 mètres carrés avec installations sanitaires, eau et électricité.

KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS

(sda-ats)

Alors que la création d'une zone pour les gens du voyage fait actuellement débat dans le canton de Vaud, Bâle-Ville a inauguré jeudi le premier emplacement fixe du canton pour les accueillir. Jusqu'à dix familles itinérantes pourront y louer une place dès samedi.

Le site retenu se trouve en périphérie de la ville de Bâle, tout près de la frontière avec la France. Il se situe entre la clinique universitaire psychiatrique et le Grand Casino. Il s'agit d'une zone goudronnée de 2000 mètres carrés, comprenant des installations sanitaires et raccordée aux réseaux d'eau et d'électricité.

Le coût atteint 1,35 million de francs, a communiqué jeudi le département des travaux publics de Bâle-Ville. Le canton met à disposition les infrastructures et les hôtes assument les frais opérationnels. Le tarif journalier est de 13 francs. Des séjours allant jusqu'à un mois en été et jusqu'à quatre mois en hiver sont prévus. Toutes les nationalités sont acceptées.

Le parlement a approuvé le projet l'an dernier sans opposition. En l'absence d'exemples comparables sur le territoire bâlois, une évaluation sera effectuée dans quelques années et des adaptations seront apportées si nécessaire. Il existait jusqu'à présent uniquement des emplacements provisoires dans le canton.

Emplacements insuffisants

Depuis un arrêt du Tribunal fédéral en 2003, les cantons sont tenus de prendre en compte les besoins spécifiques des gens du voyage dans leurs plans d'aménagement du territoire. Néanmoins, il n'existe que quatorze sites fixes pour eux en Suisse, alors qu'il en faudrait 40, selon le gouvernement de Bâle-Ville. A cela s'ajoutent 43 zones pour des séjours de courte durée. Selon l'exécutif bâlois, il en faudrait 82.

La création de ces lieux d'accueil s'accompagne souvent de résistances. Dans le canton de Vaud, une place de passage devrait être mise à disposition des gens du voyage dès le printemps 2019 au Mont-sur-Lausanne, mais uniquement pour les Suisses. Le projet, mis prochainement à l'enquête, doit permettre d'accueillir une quinzaine de convois de mars à octobre. Discuté de longue date, il a été présenté mardi dernier à la population au cours d'une séance animée.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.