Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Bâle - Cinq familles ont reçu des amendes à Bâle-Ville pour avoir refusé que leurs enfants suivent les cours de natation pourtant obligatoires. Six filles de moins de 10 ans sont concernées. C'est la première fois qu'une telle mesure est prise.
La nouvelle loi scolaire entrée en vigueur il y a un an règle les droits et obligations des parents. Elle prévoit notamment une amende pour ceux qui interdisent à leur enfant de suivre des cours obligatoires. Dans cinq cas, les parents ont refusé que leur fille suive les cours de natation pour des motifs religieux, a indiqué Christoph Eymann, chef du département de l'éducation.
Il est important que tous les enfants participent aux cours de natation, souligne-t-il. Il veut ainsi éviter un développement séparé des enfants. Actuellement, 1033 garçons et filles musulmans fréquentent l'école primaire à Bâle-Ville.
L'amende n'est donnée qu'en dernier recours après plusieurs avertissements et discussions avec les parents. Elle peut atteindre jusqu'à 1000 francs par enfant. La famille dont deux enfants sont concernés doit payer une amende de 1400 francs.
Les parents peuvent contester l'amende auprès du gouvernement. Ils peuvent ensuite recourir contre la décision de l'exécutif et porter l'affaire devant le tribunal administratif.
Des amendes similaires sont aussi prévues dans les cantons d'Argovie, Appenzell Rhodes-Extérieures et de Bâle-Campagne. Bâle-Ville dispose toutefois de la réglementation la plus complète dans ce domaine.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS