Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Les très grands prématurés ont une mortalité élevée. En 2009, 41% des bébés nés en Suisse entre la 22e et la 27e semaine sont décédés avant d'avoir atteint l'âge de sept jours. Les statistiques montrent désormais clairement ce lien.
L'Office fédéral de la statistique (OFS) tient depuis peu compte de l'âge gestationnel, soit le nombre de semaines du foetus à sa naissance. En 2009, 3,6% des grands prématurés - nés vivants entre la 28e et la 31e semaine - sont décédés avant l'âge de sept jours. Ils étaient 0,38% de prématurés (32 à 36 semaines) et 0,05% d'enfants nés à terme (37 à 41 semaines).
Au total, 0,31% des bébés nés en Suisse sont morts avant le 7e jour en 2009, contre 0,28% en 2008. Les garçons (0,34%) sont plus touchés que les filles (0,27%).
"Même si les soins en néonatologie se sont fortement améliorés, les très grands prématurés décèdent rapidement. Ce facteur explique pourquoi la mortalité infantile reste haute", a dit mardi Sylvie Berrut, de l'OFS.
Le taux de mortalité infantile, soit le nombre d'enfants morts avant d'avoir atteint l'âge d'un an, a légèrement augmenté. Ils étaient 0,43% en 2009, contre 0,4% une année auparavant. La proportion de filles était de 0,38%, contre 0,48% de garçons.
La santé des nouveau-nés comporte davantage de risques: le nombre de bébés pesant moins de 2 kg continue à augmenter (2,3% en 2009, contre 2,1% en 2007). Et on compte toujours plus de jumeaux (0,35% en 2009, contre 0,32% en 2007).

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS