Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Minsk - Les tribunaux du Bélarus ont infligé ce mardi jusqu'à 15 jours de détention à près de 600 opposants, menaçant de prononcer des peines allant jusqu'à 15 ans de prison et d'interdire des partis. Ces mesures sont intervenues deux jours après la répression des protestations lors de la présidentielle dimanche.
Les personnes arrêtées risquent jusqu'à 15 ans d'emprisonnement si leur participation à des "troubles massifs à l'ordre public" est prouvée, a indiqué un porte-parole de la police de Minsk. Parmi eux figurent au moins quatre journalistes, a précisé de son côté l'Association des journalistes bélarusses.
Appel à la libération des opposants
Vingt-cinq journalistes avaient été interpellés dimanche lors de la manifestation qui a réuni des dizaines de milliers de personnes devant le siège du gouvernement à Minsk et qui a été violemment réprimée. L'opposition a annoncé ce mardi qu'elle allait lancer "une campagne de solidarité" avec les personnes incarcérées.
La Haut commissaire de l'ONU aux droits de l'homme, Navi Pillay, a elle appelé les autorités du Bélarus à libérer "immédiatement" les opposants arrêtés. Elle a exprimé ses inquiétudes concernant l'emploi de la force contre eux.
Demande par l'OSCE
L'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) a également demandé que les journalistes emprisonnés au Bélarus soient relâchés "immédiatement".
L'autoritaire président qui dirige depuis 16 ans cette ex-république soviétique, Alexandre Loukachenko, réélu dimanche avec près de 80% des suffrages selon les chiffres officiels, a fait état lundi soir au total de 639 opposants détenus à l'issue de la manifestation qu'il a qualifiée de "banditisme".
Mardi, le ministre bélarusse de la Justice, Viktor Golovanov, a menacé d'interdire les partis d'opposition dont l'implication serait prouvée dans les "troubles".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS