Malgré une perte au 4e trimestre liée aux baisses d'impôts aux Etats-Unis, UBS est parvenue à dégager un profit sur l'ensemble de 2017. Le numéro un bancaire helvétique a engrangé un bénéfice net de 1,16 milliard de francs, loin des 3,2 milliards affichés en 2016.

Au 4e trimestre, la perte nette s'est chiffrée à 2,22 milliards de francs, contre un résultat net positif de 636 millions un an auparavant, écrit lundi la banque. Le plongeon dans le rouge reflète une dépréciation de 2,86 milliards passée sur les actifs différés d'impôts aux Etats-Unis, en raison des réductions de taxes décidées par le président Donald Trump.

Sans cette dépréciation, le résultat net se serait hissé à 641 millions de francs d'octobre à décembre 2017. Le bénéfice net annuel aurait bondi de 26% en rythme annuel.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.