Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le groupe Pictet a dégagé au premier semestre un bénéfice en hausse de 11%, à 226 millions de francs. Les actifs sous gestion sont par contre en recul: ils passent de 435 milliards de francs fin décembre à 420 milliards au 30 juin.

Les importants apports nets enregistrés au premier semestre ont été annulés par des effets de change et de marché défavorables, a expliqué vendredi la banque privée basée à Genève dans un court communiqué.

En hausse de 7% par rapport au premier semestre 2014, les produits d'exploitation se montent à 1,05 milliard. Le résultat opérationnel progresse quant à lui de 15% pour s'établir à 285 millions.

Malgré le franc

"L'ensemble de nos activités a contribué au cours des six premiers mois de l'année à l'accroissement des revenus et du bénéfice par rapport au premier semestre 2014, malgré l'appréciation du franc suisse", a commenté Jacques de Saussure, associé senior.

Les résultats des opérations d'intérêt ont augmenté de 4% à 65 millions, les opérations de commissions et prestations de services ont progressé de 7% à 882 millions. les résultats des opérations de négoce ont progressé de 17% à 92 millions. Les charges d'exploitation ont augmenté de 5% à 736 millions.

La masse du bilan s'est réduite de 3,4% à 37,6 milliards. Calculé sur la base de fonds propres durs (CET1) à hauteur de 2,4 milliards, le ratio de fonds propres de première catégorie se situe à 25,1%, soit un niveau nettement supérieur aux exigences minimales, qu'il s'agisse du seuil de 4,5% fixé par Bâle III ou de celui de 7,8% défini par la FINMA, a précisé la banque privée.

Le groupe emploie 3775 personnes dans le monde, dont 2434 en Suisse. Lombard Odier a publié vendredi des résultats semestriels allant dans le même sens, avec un bénéfice en hausse et une masse sous gestion en baisse.

ATS