Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le groupe Lombard Odier a dégagé au premier semestre un bénéfice net consolidé de 70 millions, en hausse de 12%. Les actifs sous gestion sont par contre en baisse, à 155 milliards fin juin contre 161 milliards six mois plus tôt.

La banque privée basée à Genève a expliqué vendredi que la suppression du taux plancher du franc en janvier et les changements consécutifs dans les valeurs relatives de l’euro et du dollar américain ont entraîné une baisse des actifs totaux de la clientèle. Celle-ci a été en partie compensée par les contributions positives de la performance des marchés et les apports nets de chacune des trois lignes de métier durant les six premiers mois de l’année.

Les actifs totaux de la clientèle s’élèvent à 209 milliards à la fin juin (contre 215 milliards à fin décembre). Les actifs de la clientèle privée représentent 112 milliards.

Les actifs provenant de la clientèle asset management, investis auprès de Lombard Odier Investment Managers, s’élèvent à 47 milliards. Les clients des services technologiques et bancaires ont confié quant à eux 50 milliards d’actifs au groupe.

Malgré l’incidence des taux de change et des taux d’intérêt négatifs sur les activités, le résultat opérationnel consolidé du groupe a progressé de 6% par rapport au premier semestre 2014 à 558 millions. Dans le détail, les résultats des opérations d'intérêts ont augmenté de 19%, les opérations de commissions et prestations de services de 4%, les résultats des opérations de négoce de 12%.

Solide position

"Nous avons réalisé de bons résultats financiers au premier semestre malgré un environnement boursier difficile, avec un bénéfice net en hausse de 12% par rapport au premier semestre 2014", a déclaré Patrick Odier, associé-gérant senior, cité dans le communiqué.

"Notre solide position financière nous permet de poursuivre nos investissements dans nos zones de croissance. Nous continuons de mettre l’accent sur le développement de notre clientèle privée en Europe, en Suisse et dans les pays émergents, et d’améliorer nos compétences dans la gestion d’actifs", a-t-il ajouté.

Le ratio charges/produits d’exploitation du groupe s’élève à 80%, reflétant ainsi des investissements continus et une utilisation très prudente du bilan, a précisé la banque.

La somme du bilan s'est fixée à 17 milliards. Le groupe relève encore qu'il est l’un des mieux capitalisés du monde avec un ratio CET1 selon l’application intégrale de Bâle III à 22,7%. Le groupe, fondé en 1796 à Genève, dispose de 26 bureaux et emploie 2150 personnes. Il s'est transformé en société anonyme le 1er janvier 2014.

ATS