Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le directeur général de l'aéroport de Genève est plutôt content des chiffres pour 2017 malgré le recul du bénéfice net pour le site.

KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

(sda-ats)

Le record d'investissements a freiné le bénéfice net de l'aéroport de Genève l'an dernier à 78,9 millions de francs, en recul de plus de 2,3%. Le chiffre d'affaires progresse en revanche de 4,7% à près de 467 millions.

"Nous avons fait une très bonne année", a dit devant la presse le directeur général André Schneider, qui se dit "assez fier". "Les revenus ont été meilleurs que prévu" et "la situation financière est saine et maîtrisée" malgré "une activité commerciale qui reste sous pression" en raison des incertitudes conjoncturelles et des contraintes liées au site.

D'autant plus que l'investissement dans la rénovation des infrastructures a augmenté de 40% en 2017 pour atteindre plus de 125 millions de francs, en excluant l'achat d'un bâtiment. Alors que la consultation sur le premier plan sectoriel (PSIA) concerté entre le canton et la Confédération pour l'aéroport vient de se terminer.

Sa mise en oeuvre souhaitée pour le second semestre par l'aéroport va faire entrer celui-ci "dans une nouvelle ère", a estimé la présidente de Genève aéroport Corine Moinat. Jusqu'en 2022, plus de 800 millions d'investissements sont attendus. Et l'aéroport veut devenir plus durable d'ici 2030, notamment grâce à la réduction des nuisances sonores.

56% au total pour les recettes aéronautiques

En 2017, près de trois quarts des fonds investis ont contribué à améliorer le passage des voyageurs en zone sécurisée. La période d'attente face à une forte affluence a pu être réduite de 20 minutes. "Nous sommes en train de réussir le pari" d'un meilleur dispositif durant les pics par rapport à celui de l'hiver 2017, a dit Mme Moinat.

Alors que le record de passagers sur un jour a été atteint il y a quelques semaines sans difficulté. Mais cette question va rester d'importance, notamment en juillet. "On atteint les limites des capacités", a affirmé M. Schneider. De nouveaux portiques de sécurité sont attendus à cette période. Et les travaux extérieurs de l'Aile-Est, prévus jusqu'en 2020, vont démarrer au début de l'été.

Genève aéroport dit par ailleurs avoir consolidé sa planification des investissements d'ici à 2030 par un emprunt obligataire. Parmi le chiffre d'affaires, les recettes aéronautiques sont stables à environ 56% du total.

En 2017, Genève était reliée à près de 150 destinations dans une cinquantaine de pays. Londres est toujours la principale destination, le nombre de passagers affichant une hausse de 0,5%. La renégociation des droits de vol liée au Brexit constituera un défi important.

Charges en augmentation

Malgré le franc fort, ce contexte britannique ou la fermeture de zones de boutiques en raison de l'extension de celle des contrôles de sécurité, l'importance des revenus non aéronautiques est semblable à ceux de 2016. Un "très bon résultat" pour M. Schneider, content que celui-ci s'aligne sur la progression des revenus aéronautiques qui bénéficient de l'augmentation du nombre de passagers avec une hausse modérée des mouvements.

Le résultat opérationnel avant intérêts et amortissements (EBITDA) s'étend de près de 5% à 173 millions de francs. Et le résultat d'exploitation progresse de plus de 6% à 93,7 millions.

Côté dépenses, les charges d'exploitation ont augmenté de plus de 4%, à 293 millions de francs. Celles de personnel sont en légère baisse. Mais celles de fonctionnement ont progressé de plus de 10%. L'endettement net reste à un "niveau fixe".

Fin 2017, l'aéroport de Genève rassemblait 1037 collaborateurs, en augmentation de plus de 3%. Mais celle-ci reste "très modérée" par rapport à la progression de l'activité, insiste le directeur général.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS