Toute l'actu en bref

Les recettes d'exploitation se sont également tassées de 3,7% en 2016, à 169 millions de francs (archives).

KEYSTONE/MARTIN RUETSCHI

(sda-ats)

Après une année 2015 record, les chemins de fer de la Jungfrau (Jungfraubahn) ont vu leur bénéfice net reculer de 14,7% sur un an en 2016. Avec 30,9 millions de francs, le groupe bernois enregistre cependant la deuxième meilleure performance de son histoire.

Le chiffre d'affaires total s'est également tassé de 3,7% l'an dernier à 169 millions de francs, indique mercredi la société d'Interlaken (BE). Parmi ces revenus, 126 millions proviennent des transports. Au plan opérationnel, l'entreprise a dégagé un résultat avant intérêts et impôts (EBIT) de 36,3 millions de francs (-22,7%).

Les attaques terroristes en Europe, les troubles en Turquie et la problématique des réfugiés ont pesé sur le nombre de visiteurs, notamment sur les groupes asiatiques, précise la compagnie ferroviaire dans son communiqué.

La société a transporté 916'500 visiteurs sur le Jungfraujoch. En 2015, la barre du million de passagers avait été franchie pour la première fois.

Les revenus de la ligne de chemin de fer menant sur le toit de l'Europe ont reculé de 7,6% par rapport à l'année précédente. Avec 100,3 millions de francs, ils restent cependant pour la seconde fois consécutive supérieurs à 100 millions.

Dans le segment "Sports d'hiver", les revenus ont aussi fléchi de 10,9%, à 19,6 millions de francs. En revanche, les recettes réalisées par le segment "Montagnes" ont augmenté de quelque 2 millions (+16,8%) pour atteindre 13,3 millions.

Bon départ pour le Jungfraujoch

Au total, 50 millions de francs ont été investis en 2016, dont une grande partie a été dédiée au V-Bahn. Le projet permettra de réduire le temps de trajet et d'améliorer le confort des voyageurs sur la liaison vers le Jungfraujoch.

A la fin 2016, 100 millions de francs avaient déjà été investis dans ce projet sur les 300 millions prévus. L'objectif est de terminer le projet d'ici à fin 2019.

La société bernoise se réjouit par ailleurs du bon départ du segment "Junfraujoch" en 2017 avec un bond de 25,9% sur un an entre le 1er janvier et le 15 avril. Pendant cette période, 161'153 touristes ont utilisé l'infrastructure.

A l'inverse, les activités liées aux sports d'hiver restent difficiles. Elles affichent un recul de la fréquentation de 8,1% sur un an.

Le conseil d'administration proposera en outre un dividende relevé de 10 centimes à 2,10 francs lors de la prochaine assemblée générale, le 22 mai.

ATS

 Toute l'actu en bref