Toute l'actu en bref

Lonza, ici à l'image son siège à Bâle, a accru ses ventes et son bénéfice net l'an passé. Le fabricant de composants pour l'industrie pharmaceutique entend poursuivre sur la voie de la croissance en 2017, notamment à la faveur de l'acquisition de Capsugel (archives).

KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS

(sda-ats)

Lonza a poursuivi sa croissance l'an passé. Affichant des ventes en hausse, le fabricant bâlois de spécialités chimiques a dégagé un bénéfice net de 301 millions de francs, 8,7% de plus qu'en 2015.

Le chiffre d'affaires s'est inscrit à 4,13 milliards de francs, progressant lui aussi de 8,7% d'une année à l'autre, a précisé mercredi le fabricant de composants pour l'industrie pharmaceutique établi à Bâle. Le résultat d'exploitation avant intérêts et impôts (EBIT) s'est pour sa part étoffé de 13,6% à 486 millions.

Le bénéfice de base - "core" selon le jargon de Lonza - soit le résultat ajusté de l'impact des amortissements, dépréciations et autres effets liés aux acquisitions ainsi que des éléments exceptionnels, s'est monté à 443 millions de francs, bondissant de 24,4% au regard de 2015. L'EBIT Core a lui gagné 24,2% à 651 millions.

Le bénéfice net, sur lequel les charges de restructuration ont pesé à hauteur de 82 millions de francs, s'est révélé nettement inférieur aux attentes des analystes. Sondés par l'agence financière awp, ces derniers anticipaient un résultat net moyen de 397 millions de francs.

Evoquant l'exercice en cours, Lonza se veut optimiste à la lumière de la solide base posée l'an passé. Le groupe rhénan table sur une croissance de ses ventes d'environ 5% et une hausse à deux chiffres en pourcent de son EBIT de base. La prévision ne prend pas en compte l'acquisition de Capsugel, dont la finalisation est attendue pour le deuxième trimestre.

ATS

 Toute l'actu en bref