Toute l'actu en bref

L'Union bancaire privée estime avoir réalisé une solide performance en 2016 (archives).

KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

(sda-ats)

L'Union bancaire privée (UBP) a pu s'appuyer sur un bénéfice net solide en 2016, à 176,4 millions de francs. Le résultat opérationnel progresse largement et l'Asie a contribué à la hausse des avoirs sous gestion, relève l'établissement genevois.

Ce bénéfice net reflète la meilleure rentabilité de l'UBP l'a dernier, selon un communiqué publié mardi. De son côté, le résultat opérationnel avance de 26,3% à 191,9 millions de francs, contre 152 millions en 2015.

Il est attribué à l'adaptation de l'organisation aux changements du secteur et à une bonne gestion des coûts. Le rapport entre charges et produits atteint 67,9%, après 69,3% un an auparavant.

Le patron de la banque Guy de Picciotto a salué des résultats qui valident "la stratégie de croissance externe adoptée depuis quatre ans et les investissements importants" dans la gestion d'actifs.

Au total, les revenus de l'activité avancent de près de 25% pour s'établir à 934,6 millions de francs. Une amélioration qu'expliquent la marge d'intérêt et les commissions liées à l'extension de la banque en Asie et une activité soutenue en Europe/Moyen-Orient/Afrique.

Apport net à un milliard

En revanche, l'intégration de Coutts International a affecté les charges d'exploitation, en hausse de plus de 22% à 634,7 millions. L'activité en Asie a aussi contribué à l'augmentation des avoirs sous gestion à fin 2016 de 7,6% à 118 milliards de francs.

Cette situation a également été alimentée par l'apport net des clients institutionnels à un milliard de francs. Un afflux qui compense l'impact des régularisations fiscales en Europe et en Amérique latine et les ajustements liés à la reprise des clients de Coutts International.

Grâce aux chiffres de 2016, le ratio Tier 1 de solvabilité reste stable, à près de 25%, largement supérieur au minimum exigé par Bâle III et l'Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (FINMA). Celui de liquidité à court terme s'établit à 262,1%, soit 2,6 fois le minimum requis par Bâle III.

L'UBP est active dans la gestion de fortune pour les clientèles institutionnelle et privée. Elle regroupe près de 1670 collaborateurs à Genève et dans 25 sites dans le monde.

ATS

 Toute l'actu en bref