Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'assureur Allianz Suisse a vu son bénéfice net se réduire de moitié en 2011. Le résultat s'est fixé à 259,4 millions de francs, en baisse de 54% par rapport à l'exercice précédent, qui avait profité du produit de la vente des sociétés Alba et Phenix.

Sans tenir compte de ce gain exceptionnel engrangé lors de l'exercice de comparaison, le bénéfice a progressé de 1,1% entre 2010 et 2011, a indiqué vendredi la filiale suisse de l'assureur allemand.

Dans l'assurance dommages et accidents, Allianz Suisse a réalisé un volume de primes de 1,741 milliard de francs, en légère baisse par rapport à celui de l'année d'avant (1,745 milliard).

Diminution de la sinistralité

Cette division au vu son ratio combiné - rapport sinistres/primes - s'améliorer légèrement, passant de 95,6% à 95,2%. L'entreprise se réjouit de la diminution de la sinistralité en dépit des tempêtes de grêle de l'été qui ont coûté cher.

Le volume des primes dans les affaires Vie a atteint 2,139 milliards de francs. Il affiche une progression de 3,2% par rapport à 2010. La progression est un peu plus grande dans les affaires Vie individuelle en particulier.

"J'ai hérité d'une maison en excellent état", a commenté dans le communiqué Klaus-Peter Röhler, nouveau patron d'Allianz Suisse depuis début janvier. Il juge les performances solides, de même que la capitalisation de l'entreprise.

.

ATS