Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Banque cantonale du Jura a amélioré sa rentabilité, avec un résultat opérationnel en augmentation de 6,2% (archives).

KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS

(sda-ats)

La Banque cantonale du Jura (BCJ) a dégagé en 2017 un bénéfice net record, en hausse de 8,9% sur un an à 9,6 millions de francs. L'établissement prévoit d'ouvrir une succursale à Moutier dès l'an prochain.

Toutes les lignes de métier ont enregistré des hausses marquées des recettes, a indiqué mardi la BCJ devant la presse à Delémont. Les charges n'ont que modérément gonflé.

Principale source de revenus, les opérations d'intérêts ont permis de réaliser un résultat en hausse de 6,7% à 32,1 millions de francs. La gestion de fortune n'est pas en reste, puisque le produit des opérations de commissions et de prestations de services a progressé de 4,9% à 9,4 millions.

Les charges ont pris 1,3% à 26,6 millions de francs. La BCJ a amélioré clairement sa rentabilité, en témoigne un résultat opérationnel en augmentation de 6,2% à 17,5 millions.

Succursale à Moutier

L'ouverture d'une succursale à Moutier, en 2019, figure aussi parmi les facteurs de coûts supplémentaires. La BCJ s'installera dans la cité prévôtoise dans l'optique du transfert de cette dernière au canton du Jura début 2021.

Les dirigeants ont assuré que cette extension n'a pas causé de friction avec la Banque cantonale bernoise, qui maintiendra sa présence dans la ville. Du personnel sera recruté.

La somme au bilan a franchi pour la première fois la barre des 3 milliards de francs. Les avances à la clientèle ont augmenté de 5,6%, à 2,5 milliards, dont 2,18 milliards de créances hypothécaires (+5,4%). Les dépôts clientèle se sont fixés à 1,85 milliard.

Hausse du dividende

Pour 2018, la banque s'attend à une légère baisse de ses résultats par rapport au bénéfice record de 2017, en raison de l'augmentation des coûts informatiques liés à la numérisation ainsi que la pression sur les marges d'intérêts.

La performance réalisée par la BCJ en 2017 a poussé le conseil d'administration à proposer un relèvement du dividende, à 5,5 millions de francs, contre 5,4 millions l'année précédente. Il s'agit de la rémunération la plus élevée jamais versée par la banque, précise le communiqué.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS