Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le groupe des chemins de fer de la Jungfrau a vu son bénéfice net bondir de 19,3% sur un an en 2015, à 36,2 millions de francs. Il s'agit là du meilleur résultat de l'histoire de la compagnie de transport bernoise.

Record historique également du côté des recettes d'exploitation, qui ressortent en hausse de 8,1%, à 179 millions de francs, indique mercredi la société Jungfraubahn Holding dans un communiqué. Cette croissance est principalement attribuable aux affaires réalisées avec les clients asiatiques.

Pour la première fois en plus de cent ans d'histoire, la ligne ferroviaire menant vers la plus haute gare d'Europe perchée à 3454 mètres d'altitude sur le Jungfraujoch, dans les Alpes bernoises, a accueilli plus d'un million de passagers, rappelle la compagnie. Au total, 1'007'000 personnes ont emprunté ce train.

Les revenus de la ligne menant au Jungfraujoch ont ainsi franchi le cap des 100 millions de francs, à un montant record de 107,6 millions, soit une hausse de 14,1%. Le chiffre d'affaires net de cette unité, qui comprend également les revenus locatifs des magasins, des restaurants et des logements, ainsi que des indemnités pour l'exploitation du site de Wengen et divers autres revenus, est au final ressorti à 119,4 millions (+11,7%).

Sport d'hiver en difficulté

Les recettes provenant des installations de Harder Kulm, First et Winteregg-Mürren ont également nettement progressé, soit de 12,1% à 11,2 millions de francs. Le chiffre d'affaires net de ce segment a gagné 7,3% à 15,9 millions.

Le chiffre d'affaires net des autres segments a progressé de 2,6% à 42,2 millions de francs. Cette unité comprend notamment la centrale électrique des chemins de fer de la Jungfrau, le management de la société, ainsi que le parking de Lauterbrunnen.

Les affaires ont en revanche évolué de manière moins favorable dans le segment des sports d'hiver, qui a fléchi de 2,5% à 11,2 millions de francs. Ce recul s'explique par la baisse du nombre de visiteurs, que ce soit à la journée ou pour des vacances, notamment en raison du faible enneigement. Le chiffre d'affaires net de l'unité a fléchi de 2,4% à 26,8 millions.

Menace terroriste

Malgré l'annulation de plusieurs groupes de touristes suite aux attentats de Paris et de Bruxelles, ainsi que l'introduction de visas biométriques pour les hôtes chinois, le nombre de visiteurs au 15 avril n'a diminué que de 12,8%, se réjouit la compagnie. De janvier à mars, la fréquentation s'est en effet avérée toujours supérieure à la moyenne des cinq dernières années.

La menace terroriste représente un défi majeur pour l'année en cours, note la société Jungfraubahn Holding. Celle-ci se veut malgré tout confiante pour l'avenir, notamment grâce à sa diversification et à la poursuite de la prospection sur les marchés asiatiques.

ATS