Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Banque cantonale du Jura est un des établissements de l'Union des banques cantonales suisses (archives).

KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS

(sda-ats)

Les 24 banques cantonales ont affiché au 1er semestre un bénéfice opérationnel cumulé de 1,7 milliard de francs, en hausse de 2% sur un an. Le bénéfice net est toutefois en recul en raison d'une base de comparaison défavorable.

Le total du bilan se monte en hausse de 1,4% à 564,3 milliards, a indiqué mercredi l'Union des banques cantonales suisses (UBCS) dans un communiqué. Les dépôts confiés par les clients se chiffraient au 30 juin à 344,6 milliards (-0,3%).

L'encours des créances hypothécaires a augmenté de 2% s'inscrivant à 350,2 milliards. "Les banques cantonales misent sur une croissance modérée et durable de l'encours des crédits hypothécaires et appliquent de manière conséquente les stricts critères d'attribution", explique l'UBCS qui note que la hausse s'est quelque peu ralentie au 1er semestre 2016, par rapport à la même période de l'an dernier.

Les opérations d'intérêt représentent la principale source de revenus des instituts. Elles ont augmenté de 2,2% à 2,7 milliards, "même dans un contexte de taux négatifs persistants", a ajouté l'UBCS.

Investisseurs réservés

Le produit des opérations de commissions et de prestations de services est en recul de 1,5% à 1 milliard. Cette baisse "reflète l'attitude réservée des investisseurs", a précisé l'UBCS.

Il en fut de même pour le résultat des opérations de négoce, en diminution de 11,5% à 446,4 millions. "Après l'intensification de l'activité de négoce au cours de l'exercice précédent, en raison de l'abandon du taux plancher de l'euro, les revenus des opérations de négoce issues des activités de la clientèle se sont stabilités à des niveaux plus usuels", a ajouté l'UBCS.

Le résultat d'exploitation recule de 0,9% à 4,2 milliards. Le bénéfice net diminue de 5,8% à 1,42 milliard. Cette baisse était attendue et s'explique par le fait que l'exercice précédent les banques cantonales "ont enregistré des produits exceptionnels liés à la vente de leurs participations dans Swisscanto", note l'UBCS.

S'élevant à près de 1,5 milliard, les coûts de personnel - en légère hausse de 0,6% - représentent les charges les plus importantes. Les charges d'exploitation progressent de 1,2% à 831,6 millions. Le ratio entre charges et produits (coût/revenu) s'établit à 54,1%, chiffre nettement inférieur à la moyenne de la branche, se félicite l'organisation.

Le groupe des banques cantonales "joue un rôle de premier plan sur le marché national" grâce à 19'000 collaborateurs et 830 agences. Sa part de marché atteint environ 30%.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Teaser Longform The citizens' meeting

Teaser Longform The citizens' meeting

1968 en Suisse

ATS