Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le groupe Mirabaud a réalisé un bénéfice en hausse de 12% pour le premier semestre 2015, à 19,6 millions de francs. Les avoirs sous gestion de l'établissement bancaire genevois sont en recul de 4%, en raison de l'appréciation du franc suisse.

Au 30 juin, les avoirs totaux administrés s’élevaient à 31,4 milliards de francs (incluant 3,7 milliards de prise en compte double), soit 8 milliards pour la gestion d'actifs et 23,4 milliards pour la gestion de patrimoine. Ce recul par rapport au 31 décembre 2014 (32,7 milliards) s’explique par l'impact de la forte appréciation du franc sur des avoirs principalement libellés en devises étrangères, a précisé lundi la banque privée.

Les comptes semestriels du groupe présentent un bénéfice net consolidé de 19,6 millions de francs, contre 17,5 millions sur la même période en 2014. A l’issue du premier semestre, les revenus s’élèvent à 154,9 millions (en hausse de 5%).

Ils comprennent notamment une marge d’intérêt de 7,7 millions de francs, des commissions de 120,5 millions et un résultat des opérations de négoce de 21,9 millions. Le résultat opérationnel atteint 25,2 millions (contre 22,7 millions un an auparavant). Les charges d'exploitation ont augmenté de 4% à 126,8 millions.

Contexte difficile

"Nos résultats sont réjouissants, compte tenu du contexte difficile dû à l’appréciation du franc accompagnée de l’instauration de taux négatifs, qui pénalise ceux qui, comme nous, privilégient la maîtrise des risques et la gestion prudente de leur bilan", a affirmé Yves Mirabaud, associé senior.

Les résultats reflètent l’activité particulièrement soutenue sur les marchés des actions et des changes ainsi que la capacité d'adaptation et de réactivité de la banque, souligne l'établissement.

Le total du bilan consolidé s’établit à 4,04 milliards de francs (4,3 milliards au 31 décembre). Sur la base d'un montant de fonds propres de première catégorie de 176 millions, le groupe affiche un ratio tier 1 de 19,6%.

Fondé à Genève en 1819, Mirabaud emploie quelque 700 collaborateurs. La banque a des bureaux à Genève, Bâle et Zurich, en Europe à Londres, Luxembourg, Paris, Madrid, Barcelone, Valence et Séville et dans le reste du monde à Montréal, Hong Kong et Dubaï.

ATS