Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

C'est une Timea Bacsinszky très détendue qui s'est présentée devant la presse suisse samedi à l'US Open. "Mes trois défaites consécutives ne m'ont pas trop marquée", assurait-elle.

Battue d'entrée à Toronto, Cincinnati et New Haven, la Vaudoise n'a plus goûté aux joies de la victoire depuis le 6 juillet, date de son 8e de finale de Wimbledon remporté face à Monica Niculescu. Cette série noire ne la décontenance pas le moins du monde. "J'ai remporté énormément de matches en 2015 (réd: 36). Je m'attendais à connaître une petite baisse de régime à un moment donné. Ca fait partie du job, et je dois aussi apprendre à gérer cela", glissait-elle.

A-t-elle été gagnée par une certaine lassitude après Wimbledon? "Non. Mais j'ai fourni énormément d'efforts depuis deux ans, sans avoir connu de véritable baisse de régime. Tout a changé très rapidement pour moi", rappelait Timea Bacsinszky, qui pointe désormais à la 14e place mondiale alors qu'elle occupait le 78e rang au moment d'aborder l'US Open 2014. "Je savais que cela allait arriver. Mais malgré ces trois défaites subies au 1er tour, je reste l'une des filles ayant remporté le plus de matches sur le Circuit cette saison", soulignait-elle.

"J'ai toujours du mal à croire ce que j'ai accompli cette année. Mais je suis toujours autant heureuse lorsque je gagne, et profite toujours autant de chaque entraînement", expliquait la demi-finaliste de Roland-Garros. "Je dois désormais être capable de ne pas être trop dur envers moi-même et à me relâcher. Je suis une perfectionniste. C'est bien, mais je dois apprendre à être plus sympa avec moi-même. Et c'est super d'avoir encore des choses à apprendre à 26 ans", s'amusait la guerrière de Belmont.

"Quand on atteint les sommets, on cherche à y rester tout en sachant que l'on finira par redescendre. Mais on sait également que l'on finira par remonter", expliquait, philosophe, la demi-finaliste de Roland-Garros. "J'ai effectué une très bonne semaine d'entraînement ici, et je prends un peu plus confiance chaque jour", lâchait encore Timea Bacsinszky, qui entamera son tournoi mardi face à la Tchèque Barbora Strycova. "J'ai perdu nos deux affrontements. Ce sera un match difficile. Mais j'ai encore du temps devant moi", affirmait-elle.

ATS