Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Des manifestants ont lancé des cocktails Molotov sur un commissariat de police jeudi à Manama au Bahreïn. Les forces de sécurité ont riposté à coups de gaz lacrymogènes et de grenades assourdissantes.

Les incidents ont éclaté dans le quartier de Bilad al Kadim après une marche de milliers de personnes qui s'étaient rendues sur la tombe d'un opposant tué lors des manifestations contre le Grand Prix de Formule Un, disputé dimanche dans le royaume.

Le corps criblé de grenaille de Salah Abbas Habib, 36 ans, avait été retrouvé samedi, au lendemain de sa participation à des manifestations antigouvernementales. Selon le parti d'opposition chiite Wefaq, ce décès porte à 81 le nombre de tués depuis le début des manifestations contre le gouvernement il y a un an.

Les opposants s'inquiètent par ailleurs de la dégradation de l'état de santé d'un des leaders du soulèvement de l'an dernier, le militant des droits de l'homme Abdoulhadi al Khawadja, en grève de la faim depuis 70 jours et qui a cessé vendredi de boire de l'eau. L'opposition voit le Grand Prix de Formule Un comme une opération de relations publiques de la famille royale sunnite.

ATS