Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Compagnie Synergie - Evita Pitara & Cédric Gagneur lors de la 47e édition du Festival de la Cité

KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

(sda-ats)

Le Festival de la Cité a connu une baisse de fréquentation cette année, même si le bilan est "heureux" du point de vue artistique. Les organisateurs pointent du doigt la Coupe du monde de football et un samedi d'orage.

Si l'an dernier, quelque 100'000 spectateurs s'étaient pressés au Festival de la Cité, ils ne sont que 91'000 cette année à avoir fréquenté le coeur de Lausanne et sa vieille ville, indiquent dimanche les organisateurs.

Nouvelle scène

Malgré ce recul, les responsables de la manifestation tirent un bilan "heureux" et saluent "le formidable enthousiasme d'un large public friand de culture et de convivialité". La nouvelle scène de La Châtelaine à la place du Château a atteint son objectif et suscité l'engouement des spectateurs, affirme le communiqué.

Les Bains publics installés à la Place du Tunnel ont remporté l'adhésion des habitants du quartier et des enfants. "Nous ne verrons plus jamais ce parking totalement comme avant", relève le festival. La moyenne d'âge du public a en outre nettement baissé grâce aux familles venues nombreuses aux différentes attractions.

Découverte russe

Côté spectacle, le festival mentionne entre autres "le théâtre pur de Gwenaël Morin" sur le Pont-Bessières, ou "Monstres", la pièce puissante de DeLaVallet Bidiefono à La Châtelaine. Au niveau musique, le groupe russe Shortparis est "la vraie découverte" de cette 47e édition avec un show d'une énergie folle, "complètement hors radars et inconnu en Europe de l'Ouest".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS