Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Banque cantonale neuchâteloise (BCN) a bouclé un exercice 2011 avec des revenus d'exploitation records, en progression de 2,9% à 129,5 millions de francs. Le bénéfice net a lui chuté de plus de 20% en raison d'éléments comptables exceptionnels.

Le bénéfice brut d'exploitation enregistre une croissance de 4,2% à 68,6 millions de francs. Le produit des intérêts reste quasiment stable à 90,3 millions de francs. L'augmentation des volumes des affaires hypothécaires a été neutralisée par la contraction des marges d'intérêt.

L'exercice débouche sur un recul du bénéfice net de 21,6% à 33,2 millions. Ce recul est lié à des éléments comptables exceptionnels, a précisé la BCN. Un montant de 18 millions de francs a ainsi été attribué à la réserve pour risques bancaires généraux. L'objectif est d'amener le taux de couverture à 200% dans les dix ans contre 169,4% aujourd'hui.

Prudence

Les dirigeants ont relevé que le total du bilan a progressé de 9,5% et ainsi franchi la barrière des 8 milliards de francs. "La banque est saine et notre objectif est d'être prudent", a souligné la présidente du conseil d'administration Manuela Surdez, lors de la présentation mercredi de l'exercice 2011. "Nous voulons renforcer les fonds propres", a-t-elle ajouté.

Dans le domaine de la gestion de fortune, la BCN enrichit son offre grâce à une collaboration avec la Banque cantonale de Zurich (BCZ). "La culture d'entreprise de cette banque est proche de la nôtre", a expliqué le directeur général de la BCN, Jean-Nöel Duc. La banque neuchâteloise bénéficiera d'un accès direct aux analyses de la BCZ.

Evoquant 2012, la BCN s'attend à une année difficile en raison des incertitudes inhérentes à la situation financière mondiale. Elle anticipe une détérioration des marges d'intérêts et table sur un recul de son revenu d'exploitation. L'ampleur va dépendre de l'évolution des taux d'intérêt et du comportement des marchés boursiers.

ATS