Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La banque contrôlée par le premier détaillant suisse Migros emploie 1335 collaborateurs en équivalent plein temps (archives).

KEYSTONE/STEFFEN SCHMIDT

(sda-ats)

Dans un environnement exigeant en matière de taux d'intérêt et de bourses, la Banque Migros a dégagé un bénéfice après impôts en baisse de 5,8% au premier semestre 2016, à 109 millions de francs. Le résultat opérationnel a lui reculé de 4,9% à 138 millions.

Au niveau des recettes, le résultat net des opérations d'intérêt a reculé de 2,1% à 223 millions de francs. Il a souffert de reprises de correctifs de valeurs portés au compte de résultat lors de l'exercice précédent et dont les effets se sont fait sentir au premier semestre 2016, indique vendredi l'établissement du premier distributeur suisse.

Le résultat des opérations de négoce a perdu 20,1% à 17,5 millions de francs. Au premier semestre 2015, l'abandon du taux plancher de l'euro avait entraîné un grand nombre de transactions en monnaie étrangère, rappelle l'établissement qui emploie 1335 collaborateurs en équivalent plein temps.

Les opérations de commissions ont en revanche progressé de 4,7% à 44,6 millions de francs. Le total du produit d'exploitation a au final perdu 2,4% à 290,2 millions par rapport à la même période de l'an dernier.

Légère hausse des charges

Parallèlement à l'évolution des volumes d'affaires, les charges d'exploitation ont augmenté de 0,9% à 137 millions de francs. Avec 50 millions, les autres charges sont restées pratiquement inchangées (+0,2%), tandis que les charges de personnel sont ressorties en hausse de 1,3% à 87 millions.

De son côté, la somme du bilan a augmenté de 1% à 42,6 milliards de francs. Le volume des fonds de la clientèle inscrits au bilan s'est accru de 0,8% à 33,3 milliards.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS