Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

En 2011, 466'424 accidents et maladies professionnelles ont été déclarés à la Suva, soit 1,6% de plus qu'en 2010. Le nombre de nouvelles rentes invalidité a par contre reculé de 12,7%, un record.

Depuis l'introduction des nouvelles procédures de gestion des cas en 2003 le nombre de nouvelles rentes a même diminué de 48,4%, a indiqué lundi l'assurance. Le coût de ces nouvelles rentes a aussi diminué de moitié.

En 2003, l'assurance avait enregistré 3357 nouveaux cas. Ce chiffre est tombé à 1727 en 2011. Toujours en 2003, la Suva avait déboursé 1,029 milliard de francs pour les nouvelles rentes contre 482,4 millions en 2011.

Accidents en hausse

En 2011, les nouvelles déclarations d'accidents professionnels (185'855) et non professionnels (261'802) ont progressé d'environ 2%. Par contre, les nouveaux cas déclarés dans l'assurance-accident des chômeurs ont reculé de 18,7% après une hausse de 18,1% en 2010.

Cette différence s'explique par la fluctuation du nombre de chômeurs, de nouveau en légère baisse en 2011, selon la Suva. En 2011, l'assurance a versé pour 1,19 milliard de francs d'indemnités journalières. Ce sont 3,3% de plus qu'en 2010.

Coût moyen en baisse

Les frais de traitement (soins médicaux et thérapeutiques) ont franchi pour la première fois la barre du milliard de francs. En raison de la hausse du nombre de cas, le coût moyen par dossier a baissé de 1681 francs en 2010 à 1676 francs en 2011.

Les coûts d'assurance sont restés stables et représentent 2,9 milliards de francs. "Le recul des rentes compense la légère hausse des indemnités journalières et des frais de traitement", a indiqué Felix Weber, membre de la direction, cité dans le communiqué.

Entreprise indépendante de droit public, la Suva assure près de 115'000 entreprises, soit 2 millions d'actifs et de chômeurs. Elle génère un volume de primes d'environ 4,3 milliards de francs.

ATS