BAK Economics a revu à la hausse ses prévisions de croissance pour la Suisse cette année et la suivante.

Les économistes de l'institut bâlois escomptent désormais un produit intérieur brut (PIB) en hausse de 3,0% pour 2018 et de 1,6% en 2019, contre 2,3% et 1,5% précédemment.

Le dynamisme de la conjoncture helvétique n'a pas été aussi solide depuis ces dix dernières années, grâce à l'industrie qui profite d'une solide demande internationale, indique jeudi un communiqué.

Par ailleurs, il n'y a pas de signe de surchauffe à l'horizon, et une forte avancée des salaires, des prix ou des taux d'intérêt ne sont pas attendus.

Cependant, les entreprises suisses devront par la suite faire face au ralentissement qui se profile déjà maintenant dans la zone euro. Les tensions commerciales entre les Etats-Unis et ses partenaires présentent aussi un risque.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.