Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Zurich - La balance des transactions courantes de la Suisse affiche un solde positif de 17,1 milliards de francs au 2e trimestre 2010, contre 14,9 milliards un an plus tôt. Entamée en début d'année, la croissance des échanges commerciaux s'est poursuivie entre avril et juin.
Sur la période sous revue, la reprise de l'activité économique s'est poursuivie tant en Suisse qu'à l'étranger, a indiqué jeudi la Banque nationale suisse (BNS). Dans ce contexte, les échanges de biens et services avec l'étranger ont affiché une vive expansion. L'excédent de revenus s'est ainsi inscrit à 16,9 milliards de francs, contre 13,9 milliards un an auparavant.
Dans le détail, les recettes tirées des exportations de biens et services ont bondi de 14% à 74 milliards de francs. Les livraisons de biens ont atteint 49 milliards, 10% de plus qu'un an auparavant, alors que celles de services ont crû de 18%. Le commerce de transit a joué un rôle décisif dans ce fort accroissement.
Quant aux dépenses pour les importations de biens et services, elles ont aussi fortement augmenté de 11% à 57 milliards de francs. Dans le commerce de biens, les exportations de l'industrie des machines ont crû de 12%, présentant ainsi leur première expansion après six trimestres consécutifs de recul.
Principale branche exportatrice, la chimie a vu ses ventes à l'étranger s'étoffer de 9%. Les livraisons d'instruments de précision, de montres et de bijoux se sont elles envolées de 15%.
Côté dépenses, les acquisitions de matières premières et de produits semi-finis ont le plus augmenté (+20%). Les achats à l'étranger de biens de consommation (+16%) et d'agents énergétiques (+12%) ont aussi nettement crû.
Pour les revenus de capitaux, les recettes provenant de l'argent investi à l'étranger se sont hissées à 28 milliards de francs, contre 26 milliards un an plus tôt. Les dépenses, soit les fonds étrangers investis en Suisse, ont gagné 3 milliards pour s'établir à 21 milliards.
Les mouvements de capitaux se sont eux soldés sur une exportation nette de fonds de 46 milliards de francs, contre 38 milliards au 2e trimestre 2009. Les interventions de la BNS sur les marchés des changes ont joué à ce titre un rôle dominant.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS